NAMIBIE 2002

9 PAGES

Samedi :

Après un voyage en avion d'une dizaine d'heures jusqu'à WINDHOEK avec escale de près de 5h à JOHANNESBURG (Afrique du Sud), nous voici enfin dans la capitale de la NAMIBIE, WINDHOEK, ville banale. Nous sommes accueillis par nos guides, qui nous conduisent au "camion brousse c/car" (1) jusqu'à notre hôtel.

( 1 )Camion brousse super confortable, très haut, on y accède avec une petite échelle. A l'intérieur sièges confortables, grand frigo où est stocké viandes, boissons fraiches. Nombreux aménagements avec partie réserve nourriture, compartiment pour mettre matériel de camping, tables et chaises. Ce camion appartenait à la garde du corps du président Namibien lorsqu'il se déplaçait en brousse.

 

(J'ouvre ici une petite parenthèse pour décrire succintement la Namibie.

Indépendante depuis mars 1990, la Namibie est la plus jeune des nations africaines. Entre océan, déserts et deltas ce territoire aussi vaste que l'Italie et la France réunies, peuplé seulement d'un million et demi d'âmes, est un pays méconnu et longtemps resté ignoré.

Les premiers explorateurs européens avaient fui le littoral namibien, toutes voiles dehors, effroyés par l'inhospitaité d'une plage calcinée, longue de neuf mille kilomètres, sur laquelle les plus hautes dunes de la planète flirtent avec les eaux glaciales de l'Atlantique.)

 

Très bon motel avec chambres dans la cour.Notre chambre est presque un appartement : petit salon à l'entrée avec frigidaire rempli de boissons rafraichissantes, apéro... , sur le frigidaire bouilloire avec des sachets de café et de thé, nous montons une marche et nous sommes dans une très grande chambre avec deux lits en 90 cm bien séparés, un ,situé vers le salon d'entrée, un autre face à une salle de bain, toilette. Bonne impression pour notre débarquement sur la terre africaine. Le motel est tenu par des Hollandais qui ont leur petite maison d'habitation dans la cour.

Une bonne douche nous remet en forme, il faut dire que nous sommes partis depuis jeudi , en train , sur Toulouse , où nous avons dormi ; le vendredi nous prenions l'avion Toulouse /Roissy puis le vendredi dans la soirée, l'avion pour

JOHANNESBURG. Ouf !! un peu long, mais nous sommes à la retraite...donc nous avons des heures de repos cumulées.

Vers 20 h repas dans un resto africain, déco et table africaine avec, en guise d'assiettes des écuelles rondes ou ovales en bois, super rustique. Le menu commandé par notre guide malgache ALI comprend plusieurs spécialités avec des sauces différentes ce qui nous permet de goûter à un échantillonnage de la cuisine africaine. Nous rentrons vers 23 h à l'hôtel et très vite nous sombrons dans un profond sommeil.

 

Dimanche

Après 350 km, nous voici à ZEBRA PARK . Très beau site à l'ombre des tamaris, beaucoup d'oiseaux, camp fort bien aménagé avec toilettes, douches, très propres.. c'est l'Afrique, mais rien avoir avec les pays du Mahgreb où certains pays du Moyen-Orient où les sanitaires laissent à désirer. Ici nous sommes en pays non musulman,colonisé par des gens venus du Nord de l'Europe (Allemagne, Hollandais) dont tendance Protestante et Catholique, et nous constatons, dès ce premier campement, la différence de culture. Nous prenons notre premier repas de campement Namibien sous de bonnes augures. Il faut cependant se méfier des nombreux oiseaux venus se percher sur les tamaris et de leur présent, mieux vaut ne pas laisser son pain à tartiner....la crème noirâtre ou jaunâtre tombant du ciel joue fort bien son rôle de "pâte à tartiner"...

Avant de partir se dégourdir les jambes, voici la composition du groupe :

Tout d'abord notre guide ALI venu de MADAGASCAR où la situation médiocre ne lui permet pas d'exercer son métier, la NAMIBIE n'est qu'à environ 3 h d'avion de MADAGASCAR. JEFFREY, notre souriant chauffeur est de la tribu des HERRERO une des ethnies de NAMIBIE.

ALI parle français, par contre JEFFREY ne parle qu'anglais, mais souhaitons qu'après notre passage il aura fait des progrès en français.

Nos compagnons de voyage sont au nombre de 9, dont 8 des femmes.Heureusement Jean-Marie va trouver en Norbert un photographe jeune et passionné comme lui .

Pour la majorité , les filles ont de 30 à 42 ans, puis il y a Claude de deux ans mon aînée. Voici pour la présentation du groupe.

Maintenant passons aux choses sérieuses.

Nous partons donc en pleine chaleur, la montée est fatiguante car il fait chaud, arrêt à un col pour admirer le point de vue, la lumière commence à baisser, de là-haut nous pouvons admirer ces grandes étendues semi-désertiques. La descente est superbe, les couleurs ont changé et surtout il fait bon. Arrivée au campement vers 18 h, heureusement car à 18 h 30 le jour commence à baisser.

Nous aidons pour la préparation du repas, tout le monde est bénévole, il n'y a pas assez de travail pour tout. Tout est fort bien organisé. Heureusement que nous avions monté les tentes avant la balade, car il fait nuit vers 19 h.

Le repas, fait de légumes variés et d'un super beef grillé au Barbecue est excellent, nous n'étions pas si bien habitués lors de nos voyages précédents. A part les voyages que nous faisons en C/car, les autres, Maroc, Egypte,rando Sinaï, désert...sont beaucoup moins confortables, nuit sous des mini tentes, parfois et souvent même à la belle étoile. Ici nous bénéficions d'une superbe tente qui se monte très vite, de plus, nous ne sommes pas obligés d'y rentrer à 4 pattes...et bénéficions ô luxe!!!d'un matelas fort confortable. C'est bon...nous n'aurons pas de lumbagos... Bonne première nuit sous tente.