P02/19

 

TRAVERSÉE DANEMARK / SUEDE (KRISTIANSAND)

Excellente traversée sur un ferry immense, jamais vu d'aussi grand, pourtant depuis 20 ans que nous faisons du camping-car, nous avons eu maintes et maintes fois l'occasion d'entrer dans les entrailles de ces géants des mers, mais cette fois, j'avoue qu'il était immense.

Ce qui m'a surtout frappé ce sont les machines à sous, dès notre montée aux étages supérieurs, une immense salle leur est consacrée. II est vrai qu'ici nous sommes dans des pays riches. Nourriture excellente : buffet fort alléchant avec un très grand choix, de poissons, évidemment, mais de crudités, et toutes sortes de viandes.
Desserts à profusion. par contre le café .... de la pissette. Nous nous offrons du vin, un peu cher, mais que diable nous sommes en vacances ! ! !

Arrivés à Kristiansand, nous trouvons que l'air est frisquet 9°C, vite nous enfilons une petite laine. Direction facile pour sortir du port puisque nous allons traverser la Suède par la Route Royale. Pistes cyclables, la circulation y est fluide, les gens ne s'affolent pas, et tout y à l'air serein. C'est la première impression que nous avons en traversant ce port.

Forêts et lacs se succèdent à perte de vue, route rectiligne bordée de chaque côté par des grillages assez hauts pour ne pas que les bêtes viennent sur la route.

Parfois des passages pour les animaux signalés par des panneaux routiers représentant "un renne" : Donc nous en concluons: tout doux, attention ! des rennes peuvent nous couper la route.

A quelques kilomètres de la petite ville de BISPGARDEN s'offre le long de L'Indalsälv un étrange paysage. A l'écart de la vallée occupée actuellement par le fleuve, on reconnnaît aisément un ancien passage abandonné par le cours d'eau.
Tout cet ensemble montre que l'Indalsälv a quitté récemment les lieux en laissant comme témoignage cette remarquable vallée morte, barrée autrefois par la grande chute qui a donné son nom au lieu dit "Döda Fallet" !a "chute morte".

Ce détournement remonte à un épisode connu avec précision. Il s'inscrit dans la série des catastrophes d'âge historique et préhistorique qui ont marqué la réorganisation du drainage après la libération de la Suède Centrale par les glaciers il y a un peu moins de 10000 ans.

En 1796, profitant d'une tranchée ouverte assez malencontreusement dans le chenal sud ouest pour permettre le passage plus aisé du bois de flottages, le fleuve, à la faveur d'une crue changea brutalement de lit, se frayant un nouveau chemin et ravageant toute la partie inférieure de son cours.

En quelques heures, le lac RAGUNDA fut vidangé: l'ancien fond asséché se signale encore par des étendues plates mises en culture Les énormes masses d'alluvions et de débris morainiques arrachées au cours de cette crue catastrophique eurent pour effet de nourrir le delta de l'indalsälv en lui donnant une taille inhabituelle sur la côte du golfe de Botnie

Quant au passage nord-est, abandonné, il constitue désormais un remarquable "musée naturel" de forme sculptées par les eaux courantes. C'est superbe.

Cet endroit fort curieux offre au visiteur un accès facile par des ponts de bois qui permettent d'accéder à ces passages plus délicats. Tout le parcours est fléché et bien aménagés, accessible à tous, évidemment il faut marcher.

Sur la colline d'accès au site, un théâtre de verdure où des acteurs répètent un spectacle.

Excellente marche qui nous a fait le plus grand bien et qui a coupé un peu la monotonie du paysage et la longueur de la route. Étape que je recommande pour se dégourdir un peu les jambes.

Notre but n'étant pas la SUÈDE, il faut reprendre la route.

Des containers sont déposés au bord de la route, remplis de gravillons, nous supposons qu'ils servent, l'hiver, pour répandre les gravillons sur l'asphalte gelée.

Parkings fort agréables, avec bancs, tables et surtout W-C chauffés (panneau solaire) forts spacieux, on pourrait dormir dans certains. Eau chaude sur les lavabos. Tout le sanitaire est en inox. Les lieux sont très propres et bien entretenus ...çà nous épate, et nous change des pays du Sud! là on sent vraiment le contraste. Il est vrai que depuis 20 ans que nous sommes des fervents adeptes du C/C, nous en avons vu des "petits coins".... Ici, on est est surpris agréablement.

Nous faisons donc une halte le soir sur un de ces parkings fort bien aménagé et tranquille. Pas ou peu de circulation, il faut dire que le prix du gas oil, ou de l'essence est assez dissuasif : (6F)... donc les Suédois sortent leur voiture surtout le week end. Il y a des transports en commun et c'est très bien ainsi, et pour le portefeuille et pour la pollution. De nombreuses pistes cyclables éclairées... eh oui ! !

Nous faisons une dernière halte en Suède, dans un coin superbe, dominant un lac, avec en toile de fond "une montagnette", pas de sommets pointus, mais des formes arrondies qui nous incitent à y faire une rando en raquettes, ce sera pour demain.