Samedi 15
ALADIN (Agence STARCO) nous fait cadeau du minibus pour nous conduire vers les Pyramides de Gizeh, Saqqara et Memphis, c'est très gentil et commerçant. Bien entendu l'entrée des sites et le parking est payant, mais c'est sympa. Un peu rapide, mais il ne faut pas être trop exigeants. Nous avons Anis qui s'exprime fort bien en français et qui nous accompagnera toute 1a journée, c'est très appréciable. En 1983, nous avions tout fait avec le Guide Bleu, mais j'avoue que d'avoir un guide parlant français avec nous est beaucoup mieux. Après Gizeh, pause repas, dans un très bon resto près des pyramides, poisson, salade, sauces égyptiennes, légumes. repas soigné dans un beau cadre.

Picture

Après manger en route pour SAQQARA et MEMPHIS. SAQQARA pyramide à degrés. ce site fut pendant fort longtemps le lieu privilégié de Jean-Philippe LAUER qui a consacré sa vie. Nous avons eu la chance de le rencontrer avec des amies lorsque j'étais venue en 88 à Motamadeya. Souvenir impérissable de cette visite guidée par l'éminent professeur LAUER décédé il y a près de 6 mois.
Puis c'est autour de MEMPHIS , du Sphinx dont la ressemblance avec Drucker est assez évidente et du colosse de Ramsès II.
Le minibus nous conduit aux Pyramides, nous prenons les tickets, et avons juste le temps de manger dans un "Quick", un excellent poulet croustillant avec qq frites. c'est parfait.
Le Son et Lumière débute à 19 h 30, il fait nuit. Superbe évocation que je vois également pour la 3ème fois, mais avec toujours beaucoup d'émotions.

Dimanche 16
Nous allons déposer les bagages chez Sister Maria (allemande type soeur EMMANUELLE). Sister Maria étant à la messe, nous les laissons chez des religieuses habitant l'immeuble à côté. Dur dur pour trouver la rue. A pied c'est très facile, mais il y a tout un dédale de "sens interdit" et le minibus a bien du mal à trouver. Enfin nos bagages sont en sécurité, et une religieuse parlant un peu français, me dit qu'elles feront passer les bagages chez Sister. Merci bonnes soeurs.

C'est vrai que j'ai de la chance, car une dame parlant français a fait l'intermédiaire entre les religieuses et moi-même, on trouve toujours au moment crucial quelqu'un sur son chemin. Merci, merci.

Le taxi va nous conduire maintenant vers le Bazar Khan el Khali. nous déambulons dans les ruelles étroites, des échoppes sont encore fermées, donc nous allons repartir dans la direction d'une ruelle plus importante. Peu à peu, la rue et les ruelles s'animent, mais il n'y a pas de voiture, excepté dans la rue plus large, les ruelles sont dépourvues de véhicules, ce qui nous incite à y revenir. Des odeurs de patates douces qu'ils font griller, odeur du pain frais transportés en équilibre sur la tête dans de grands plateaux rectangulaires, beaucoup de va-et -vient c'est très animé, et nous sommes souvent sollicités, tee shirts...souvenirs, épices pour le plaisir des yeux... Enfin quoi, comme dans tous les souks d'Orient. Mais ici, les gens sont moins collants et moins agressifs qu'au Maroc ou le pire en Tunisie. Si je leur réponds : la chokram ! ! ils n'insistent pas.

Picture

Nous allons faire une pause repas dans un des mini-resto bordant le bazar. Après le repas, visite de la Mosquée d'El Hazar fondée en 972 qui couvre près d'un hectare et se compose de 5 minarets et de 380 colonnes. Son université située à Nasr City est sans conteste la plus grande du monde musulman.. Elle rayonne par la finesse de ces façades et de ses minarets imposants. Nous pénétrons, déchaussés, un guide nous prend en charge. Nous entrons dans la cour, et après dans la grande salle de prières, de superbes tapis jonchent le sol. C'est très propre et on y respire le calme et la sérénité. Des hommes sont couchés à même le sol, certains dorment, d'autres palabrent mais ce sont des paroles silencieuses et les hommes qui discutent sont en dehors de la grande salle de prière. Pour l'instant ce n'est pas l'heure de l'office, donc nous pouvons visiter. Notre guide nous montre le Mirhab niche toujours tournée vers la Mecque.